fbpx

Peut- on être maman suite à une ligature des trompes ?

Peut- on être maman suite à une ligature des trompes ?

Certaines femmes décident de réaliser une ligature des trompes comme méthode contraceptive permanente. Néanmoins, dans certains cas, cette décision peut se voir sujette à un changement d’opinion.

Nous recommandons de prendre la décision de réaliser la ligature des trompes après de longues réflexions et d’en évaluer sérieusement toutes les conséquences. Mais il est possible que certaines femmes puissent quand même regretter cette décision pour plusieurs raisons:

– un nouveau partenaire avec qui vous souhaitez démarrer un nouveau projet reproductif

– un changement inattendu dans la situation personnelle, professionnelle ou économique de la femme ou du couple

– d’autres raisons

Dans ce post nous vous expliquerons qu’il est possible de devenir maman à la suite d’une ligature des trompes.

Pour pouvoir être maman à la suite d’une ligature des trompes il est très probable que vous ayez besoin de recourir à un centre de PMA et vous vous demanderez peut- être pourquoi. Nous allons vous l’expliquer à continuation.

La fonction des trompes de Fallope est de capter l’ovule libéré par l’ovaire et de le reconduire dans la cavité utérine. De façon physiologique, c’est dans les trompes de Fallope où se produit la fécondation de l’ovule par le spermatozoïde, ainsi que les premières phases de la division embryonnaire. Ainsi, lorsque l’embryon arrive à la cavité utérine il se trouve déjà dans le stade de blastocyste. Ultérieurement, le blastocyste devra éclore et s’implanter dans l’utérus. Pour cette raison, si les trompes ont été ligaturées une grossesse spontanée ne peut pas se produire.

Alors, comment puis- je être maman si mes trompes ont été ligaturées ?

Il est vrai que certains centres offrent la possibilité d’invertir la ligature des trompes. Cette procédure nécessite d’une chirurgie majeure et n’est pas toujours efficace. Cependant, grâce à la Fécondation In Vitro, nous pouvons obtenir une grossesse chez des femmes ayant les trompes ligaturées ou obstruées (dans certains cas, les femmes ont les trompes obstruées par des raisons médicales, comme une infection, à la suite d’une chirurgie abdominale… sans ce ceci ait été diagnostiqué). Dans ces cas, les seules techniques capables de vous aider à obtenir une grossesse sont la Fécondation in Vitro (FIV) avec vos propres ovocytes ou les ovocytes d’une donneuse ou l’adoption d’embryons.

Si vous êtes une femme jeune et avec une bonne réserve ovarienne, la FIV avec vos propres ovocytes est votre premier choix de traitement. À la suite d’une stimulation ovarienne, nous réaliserons une petite intervention chirurgicale appelée ponction folliculaire, pendant laquelle nous obtiendrons les follicules qui ont grandit dans les follicules présents dans les ovaires. Ces ovocytes seront ensuite fécondés dans le laboratoire avec le sperme de votre partenaire ou d’un donneur. Après leur fécondation, nous obtiendrons des embryons qui seront laissés en culture dans nos incubateurs, qui reproduisent fidèlement les conditions naturelles de l’utérus (conditions de température, concentration de gaz, humidité et luminosité). Les embryons pourront ainsi réaliser les divisons cellulaires jour après jour, jusqu’au moment de leur transfert. Entre 3 et 5 jours après la ponction folliculaire, nous réaliserons le transfert de l’embryon ou des embryons présentant un meilleur potentiel d’implantation. Avec cette technique nous pouvons réaliser en laboratoire tout ce qui normalement devrait avoir lieu dans les trompes.

Par contre, si la quantité et/ ou la qualité de votre réserve ovarienne est faible, votre gynécologue pourra vous recommander la réalisation de la FIV avec ovocytes d’une donneuse. Dans ce cas, vous ne devrez réaliser ni stimulation ovarienne ni ponction folliculaire, car celles- ci seront réalisées par la donneuse d’ovocytes. De cette façon, nous devrons tout simplement préparer votre utérus pour qu’il soit prêt à accueillir les embryons crées en laboratoire, grâce aux ovules de la donneuse et le sperme de votre partenaire ou d’un donneur.

Une troisième option que nous pouvons vous proposer est l’Adoption d’embryons. Cette technique est conseillée dans les cas où la quantité ou qualité de la réserve ovarienne de la femme est faible et se voit accompagnée d’une faible réserve ou d’une diminution de la qualité spermatique chez l’homme. Elle est également indiquée dans le cas de patientes sans partenaire masculin. Grâce à cette technique vous adoptez des embryons de couples qui ont préalablement réalisé un traitement de PMA et que suite à l’obtention des résultats désirés, se retrouvent avec un excédant d’embryons congelés qu’ils ne souhaitent plus utiliser. Dans notre centre, nous n’acceptons dans notre programme que des embryons de bonne qualité et qui rentrent dans les mêmes critères de choix et de sélection que ceux exigés à une donneuse d’ovocytes ou à un donneur de sperme. Là aussi, la patiente ne devra pas se soumettre à la stimulation ovarienne ni à la ponction folliculaire. Vous devrez uniquement prendre un traitement de préparation endométriale pour synchroniser votre utérus avec le ou les embryon(s) que vous allez transférer.

Vous vous demandez peut-être s’il n’est pas possible d’avoir recours a l’insémination artificielle. La réponse est non. Avec l’insémination artificielle, les spermatozoïdes mobiles sont introduits dans la cavité utérine, en attendant qu’ils remontent dans les trompes afin de féconder l’ovule. Cette « voie » étant coupée, il n’est pas possible d’obtenir une fécondation avec cette technique.

Ainsi, si vous vous trouvez dans cette situation et avez besoin de plus d’informations auprès d’un professionnel de confiance, nous vous invitons à prendre rendez-vous avec l’une de nos gynécologues afin qu’elle puisse vous expliquer plus en détail quelle est la technique la plus adaptée pour vous.